Affaire de Rugy : Au peuple de rugir ! #DeRugyDmission

0

 

Il y avait déjà eu, l’été dernier, la rocambolesque affaire Benalla qui fleurait à plein nez la barbouzerie façon « nouveau Monde ».

Il y eu cet hiver l’affaire Castaner, du nom d’un ministre de l’Intérieur qui, entre deux fiestas virilement arrosées, a quasiment félicité l’exemplaire « police républicaine » d’avoir mutilé, défiguré et éborgné des dizaines de Gilets jaunes !

Il y a maintenant l’affaire du faux écolo De Rugy ; entre deux leçons d’écolo-austérité à l’adresse du menu peuple, ce ministre de l’Environnement issu des « Verts » a offert à sa femme, aux frais du Parlement, un sèche-cheveux plaqué or ; non moins fastueux envers ses potes qu’envers son épouse, il les a conviés à de plantureuses agapes sur le compte de Marianne : la défense des océans vaut bien quelques homards géants ébouillantés !

Alors que, dans le même temps, Macron ne sait plus quoi faire, sur ordre de l’UE, pour retarder l’âge de la retraite, réduire les indemnités chômage, dé-rembourser les médicaments, précariser la fonction publique, fermer des centaines d’écoles rurales, briser le Code du travail, asphyxier l’hôpital public, ses Urgences, les EPHAD, bloquer le traitement des fonctionnaires, brader l’industrie française (Alstom…), casser le bac à la française, fermer des gares par dizaines et privatiser ce qui subsiste du secteur public (SNCF, EDF, ADP…) … A défaut de faire quoi que ce soit de fort contre le réchauffement climatique et l’effarant recul de la biodiversité…

Mais qu’attendre d’autre de la fine équipe d’arrivistes qui compose « LREM », la Loi des Riches Et de Maastricht », dont toutes les vedettes, à l’instar de Macron (qui a poignardé Hollande dans le dos…) ont commencé par trahir. Qui les socialistes (Le Drian, Castaner…), qui les « républicains » (Edouard Philippe, Bruno Le Maire) et qui les écolos, le dernier transfuge « vert » en date étant le sieur Pascal Camphin*.

Certes, Macron croit triompher parce que sa politique néo-versaillaise, aussi fascisante que thatchérienne, lui rallie peu à peu l’aile la plus nantie, atlantiste et européiste des LR, les Juppé et autre Pécresse ; mais le feu du mécontentement populaire brûle de plus en plus fort sous la marmite sociale  ; tôt ou tard, surgiront de nouveaux gilets jaunes convergeant avec le syndicalisme de classe renaissant. Et le soulèvement populaire fera alors voler en éclats le couvercle d’une justice de classe qui condamne les Gilets jaunes à la chaîne, mais qui blanchit Tapie et qui « exempte de peine » Christine Lagarde, promue par Macron nouvelle patronne de la BCE…

Encore faut-il, pour que ce soulèvement inéluctable prenne une orientation émancipatrice, qu’émerge une vraie gauche antifasciste, populaire, patriotique et écologiste, militant pour le Frexit progressiste, remettant en débat la perspective du socialisme pour notre pays et portée par un parti communiste de combat dont la reconstruction importe vitalement aux travailleurs et à la nation.

C’est à cela que travaillent les militants franchement communistes du PRCF à l’issue d’une conférence nationale qui les a tournés plus que jamais vers la classe ouvrière, vers le soutien au syndicalisme rouge, vers la jeunesse populaire, vers les entreprises et l’ensemble du monde du travail.

Affaire de Rugy : Au peuple de rugir ! #DeRugyDémission


*Hélas il ne restait même pas un sous-secrétariat d’Etat aux espèces mutantes en voie de disparition pour récompenser MM. Gayssot et Hue qui avaient pourtant ouvert la voie en trahissant de longue date leur engagement communiste puis en appelant à voter Macron au premier tour de la présidentielle ! On espère du moins que chacun d’eux aura eu droit une pince de homard géant en lot de consolation…



Source link

Leave A Reply

Your email address will not be published.