le clip de trop ?.. – Les moutons enragés

0

C’est no-limit avec ce parti, les insultes, le mépris, la suffisance de Macron envers ceux qui ne sont pas de sa jupitérienne lignée, a déteint sur sa « cour ». En marche vers le précipice ? Partagez ! Volti

******

Par Karine Bechet Golovko pour Russie-Politics

Faute d’arguments sur le fond, les macronistes attaquent leurs
adversaires dans un jeu vidéo, où Nathalie Loiseau en chute dans les
sondages, combat valeureusement Trump (quel est le rapport avec l’UE?)
et tous les salauds estampillés insuffisamment mondialistes, no borders
ou atlantistes, à savoir Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et même
Salvini. Bref, LaRem avec leur dieu Macron sont prêts à sauver les
peuples européens, que dis-je, le monde, des Etats qui les protègent
trop des ravages de la mondialisation. Et pour cela, un jeu vidéo est
lancé, où l’on voit tout le mépris de ces gens pour leurs adversaires,
autant que pour leurs électeurs.

Nous avions déjà eu droit au clip anxiogène avec la voix off un peu hystérique du leader (inter)national devant galvaniser les foules, qu’il se promet non pas de sauver du naufrage, mais de guider au milieu des débris. Entre mégalomanie et aveu d’incompétence à endiguer les problèmes, puisqu’il y est uniquement proposé de les accepter comme un fait de notre époque. Plus qu’une « renaissance européenne », Macron propose l’enlisement

Maintenant, nous baissons encore d’un degré, mais Macron reste toujours sur le terrain de l’affectif. A aucun moment il ne tente de sortir sur le plan rationnel. C’est bien la vision de ces gens qui entourent Jupiter : si les gens ne votent pas pour nous, c’est parce qu’ils ne comprennent pas où sont le bien et le mal. Alors il faut leur expliquer. Et comme ils sont totalement stupides, (c’est le peuple, que faire?), on réduit tout au niveau d’un jeu vidéo basique, où les méchants sont transformés en insectes – là, ils devraient comprendre. Voir ici le clip et absolument écouter les commentaires, c’est simplement incroyable.

Notre particulièrement charismatique Nathalie Loiseau, afin de sauver
les étoiles européennes, y lutte avec une énergie constamment
renouvellée contre des cafards et autres bestioles peu ragoûtantes,
ayant le visage de ce que la Macronie considère comme les ennemis, car
« nationalistes », c’est-à-dire ayant le mauvais goût de ne pas chercher à
livrer les peuples et les individus au bon vouloir des transnationales,
à les noyer dans une immigration de masse très bien contrôlée, encadrée
et financée. Ainsi, Trump, le « grand méchant en chef international »,
apparaît, sans que le lien entre lui et les élections dans l’UE n’ait
été précisé … Peu importe, nous sommes en Macronie. Nous avons
évidemment droit à Marine Le Pen et un Melenchon russisé en Melanrus.
N’oublions pas Salvini, le « méchant populiste » qui tient tête à l’UE.
Donc, les ennemis de la Macronie sont bien définis : ceux qui empêchent
la déstructuration des Etats, ceux qui osent encore affirmer l’existence
d’un intérêt national. Autrement dit, ceux qui ne pensent pas « à sauver
les étoiles européennes », mais les Européens. Dans tous les cas, que
l’on partage ou non leur point de vue n’autorise pas à ramener
l’opposition à des bestioles nuisibles qu’il faut écraser. Simplement
parce que ce sont des « populistes« , qualificatif qui en Novlangue
concerne ceux qui écoutent et gouvernent dans l’intérêt du peuple.
Avant l’on parlait de démocrates. Mais c’était avant.

Quant à l’analogie avec la Russie (Melanrus), il paraît que c’est une interprétation extensive absolument infondée, c’est juste un hasard, pour trouver un surnom à Mélenchon. Vous pouvez écouter ici les explications totalement stupides de Claire Cussemane, responsable de communication des Jeunes avec Macron, qui sont à l’origine de cette œuvre d’art politique :

Que vous avez l’esprit mal tourné d’y avoir pensé, cher ami! Quelle idée de « penser » encore, d’ailleurs …



Source link

Leave A Reply

Your email address will not be published.