LE GOUVERNEMENT GHANÉEN LANCE LA PREMIÈRE CARTE DE CRÉDIT À DOUBLE USAGE

0

Le vice-président ghanéen Mahamudu Bawumia a lancé, le 7 août dernier, la GH Dual Card, une carte deux en un qui contient à la fois les applications e-zwich et gh-link. La carte, qui est une initiative des systèmes de paiement et de règlement interbancaires du Ghana (GhiPSS), permettrait aux titulaires de l’utiliser soit comme e-zwich, gh-link ou les deux à la demande du client.

L’innovation ghanéene

Il a été conçu pour permettre aux titulaires de carte d’avoir accès aux deux fonds simultanément sur leurs cartes e-zwich et sur leurs comptes bancaires. Lors du dévoilement de la carte à Accra, le vice-président Bawumia a déclaré que cette carte éliminerait les inconvénients liés à la possession de plusieurs cartes et approfondirait le programme du gouvernement visant à créer une société peu onéreuse.

Il a déclaré que le Ghana était le premier pays au monde à émettre un OGE et une carte d’inclusion financière, qui renforceraient la transparence et la responsabilisation du système de paiement et élimineraient les « travailleurs fantômes » de la masse salariale du gouvernement. Le vice-président Bawumia a déclaré que le gouvernement travaillait en étroite collaboration avec le Département du contrôleur et du comptable général (CAGD) pour veiller à ce que tous les salaires et indemnités mensuels des travailleurs du secteur public soient versés au moyen d’un filtre électronique.

Cela, a-t-il déclaré, garantirait que les employés du secteur public soient payés via la e-zwich ou la carte double GH sur leurs comptes bancaires par la CAGD, où ils pourraient ensuite retirer leurs salaires et autres transactions financières. Il a indiqué que le gouvernement était en passe de mettre en place un système robuste et une économie moderne, ancrés dans la numérisation, qui contribueraient grandement à enrayer la vague de corruption dans le secteur public.

« Leader africain du paiement électronique »

Il a réaffirmé la détermination du gouvernement à veiller à ce que tous les paiements, services et transactions effectués par le gouvernement soient effectués électroniquement d’ici à juin de l’année prochaine, tandis que des efforts sont en cours pour connecter électroniquement tous les ministères, agences et agences (MDA) afin de faciliter la mobilisation des recettes.

« Nous allons être des leaders en technologie à l’avenir et le Ghana est désormais le leader incontesté en Afrique en ce qui concerne le paiement électronique », a déclaré le Dr Bawumia. Le vice-président a salué la coopération et la compréhension des entreprises de télécommunication, des institutions financières, des banques et des entreprises de technologie financière, en ce qui concerne la mise en œuvre des différentes plateformes de paiement électronique, notamment le système de paiement d’interopérabilité de l’argent mobile.

M. Bawumia a déclaré que le Président avait approuvé la loi sur les systèmes de paiement et les services, élaborée par la Banque du Ghana, afin de fournir le soutien juridique nécessaire à l’utilisation des systèmes de paiement électronique. Il a ajouté que le gouvernement était sur la bonne voie pour assurer l’interopérabilité des plus de 34,5 millions de personnes possédant des comptes d’argent mobile au Ghana.

Un million de cartes déjà en service

Archie Hesse, directeur général de GhiPSS, a annoncé dans un discours que même avant le lancement de la carte, un million de cartes avaient déjà été traitées pour les personnes et les institutions intéressées. Il a estimé que l’introduction de la carte inciterait davantage les institutions financières à utiliser des cartes plutôt que de l’argent contre paiement, et favoriserait considérablement le développement et réduirait le coût des transactions financières dans le pays.

M. Archie a déclaré que GhiPSS travaillait en étroite collaboration avec les sociétés de technologie financière afin d’intensifier l’utilisation des canaux de paiement électroniques et d’accélérer le programme monétaire du pays.

Settor Kwabla Amediku, directeur et responsable du système de paiement de la Banque du Ghana, qui remplaçait le gouverneur de la Banque du Ghana, M. Ernest Addision, a déclaré que l’initiative GhiPSS était conforme à l’ambition de la Banque de consolider l’utilisation des cartes électroniques pour les transactions financières dans le pays. Il a déclaré que l’utilisation de cartes biométriques était un outil fiable pour lutter contre le double emploi des salaires et aider la Banque à gérer la politique monétaire et à jouer efficacement son rôle de réglementation.

NN

Commentaires

commentaires



Source www.negronews.fr

Leave A Reply

Your email address will not be published.