Quoi qu’il arrive, la Russie fournira des moteurs de fusée et du titane aux USA

0

Sergueï Ryabkov, vice-ministre des Affaires étrangères de Russie, a fait savoir aux journalistes que son pays a l’intention de continuer à exporter du titane aéronautique et des moteurs de fusée aux États-Unis, malgré la crise des relations entre les deux pays. Ryabkov  a déclaré aux journalistes :

« Nous adhérons fermement à l’idée que nous ne devons pas nous faire du tort. Arrêter de fournir des moteurs de fusée au programme spatial étasunien ou des pièces d’avion en titane produites dans notre coentreprise avec Boeing, ou l’une de nos exportations vers les États-Unis, ne devrait pas être envisagé comme une option maintenant. »

Selon lui, arrêter d’exporter des moteurs de fusée et du titane aéronautique vers les États-Unis, équivaudrait à se tirer une balle dans le pied et à nuire à ses propres opérateurs économiques.

Le 4 juin, le président russe Vladimir Poutine a signé une loi sur les sanctions contre les États-Unis et leurs alliés. Le document donne au gouvernement russe le droit de prendre diverses mesures visant à contrecarrer les sanctions contre la Russie. Ces mesures doivent d’abord être coordonnées avec le chef de l’État. Toutefois, les mesures de rétorsion ne devraient pas toucher aux biens essentiels et vitaux que la Russie ne produit pas.

Boeing Corporation, aux États-Unis, est le plus gros consommateur de titane russe produit par VSMPO-Avisma [aux États-Unis, NdT].

Le titane est un métal essentiel dans la fabrication d’avions. Ce métal est  léger, solide et inoxydable. Ces propriétés rendent le titane très important dans la fabrication d’équipements médicaux. Le titane est plus léger que le fer, mais plus lourd que l’aluminium.

Boeing importe 40% des pièces d’avion en titane de la société russe, tandis qu’Airbus en importe 60%. De ce fait, l’entreprise russe est un acteur reconnu au sein des constructeurs d’avions.

Le point faible du titane est son prix. Il est cinq à dix fois plus cher que l’aluminium. De plus, le titane étant un métal difficile à travailler, cela majore son coût de production. Pour cette raison, le titane n’est employé que quand la résistance et la stabilité thermique sont essentielles.

Il est à noter que le titane peut être remplacé par un matériau composite à base de fibre de carbone, et c’est de plus en plus le cas ces derniers temps dans la construction aéronautique. Ainsi, les pièces en titane ne représentent que 15% du fuselage des Boeing 787.

Pravda.Ru, Dimitry Sudakov
Original : www.pravdareport.com/russia/economics/23-08-2018/141443-titanium-0/
Traduction Petrus Lombard

Source www.https://reseauinternational.net

Leave A Reply

Your email address will not be published.